Artistes abrités

Classé dans : Non classé, Présentation | 0

ARTICLE EN CONSTRUCTION. MERCI DE VOTRE COMPRÉHENSION.


LEPÔL’art a aussi pour vocation le soutien et la diffusion de la création contemporaine. 

Il soutient ainsi les artistes dont les recherches font naître des œuvres en corrélation avec l’objectif mené par l’association ou contribuent à l’inscription de la création contemporaine dans la vie de tous (artistes, publics, …).

Membre fondateur, Valérie Ruiz développe la conception d’un programme qui porte en lui trois dispositifs.

Présentation de ce  programme

Ce premier ’programme’ PILOTE que nous défendons et qui nait du processus de travail de cette dernière se déclinera en ‘3 dispositifs’. Il sera développé par ses soins pour lancer l’ensemble du procédé de l’association.

ACTION et RÉALISATION sont pour cette artiste, les maîtres mots de sa démarche artistique structurant un véritable espace de travail, elle a su réunir autour d’elles des acteurs de divers domaines, et réinvente ensemble des terrains et des territoires riches en création et formateurs d’expériences actives.

Un comité fondateur de confiance, de personnalités diverses, membres actifs se crée et grandit autour d’elle en se rapprochant de ses expériences artistiques pluridisciplinaires pour résonner à plusieurs et mener des réflexions collégiales, tout en préservant et protégeant la valeur de chaque identité, propre à sa volonté.

Le ‘programme’ de création  qu’elle propose pour en agencer sa forme inclut :

1.Un dispositif de formation autour de nos quotidiens :

    Des systèmes de Workshops tournés vers les Ecoles d’Art entre autres tels que
    sa dernière élaboration à Pau.   ‘Le quotidien en fête’.

    Un système qui permet de réfléchir de manière chorale et individuelle pour établir un dialogue à l’aide de cycles rythmés.

    Cadence de déplacement qui accompagne la pensée.

    http://ruizvalerie.com/spip.php?article53

    • Celui qu’elle va prochainement orchestrer auprès d’une entreprise ‘menu à la carte’ en cours de développement sera proposé et réfléchi avec le contexte du lieu.
            
      2.Un dispositif de recherche :
    • Celui qu’elle développe avec l’outil ‘Emociónalive’, cet « ensemble » qu’elle a initié, développe un processus de recherche impliquant d’autres libertés artistiques et fait naître des œuvres qui prennent acte dans la cité et intègrent le dialogue comme une part d’elles-mêmes.

    ‘Emociónalive’ ensemble

    « Cet ensemble d’artistes qui ont tous leurs propres parcours, de tous les horizons et de toutes les cultures (France, Espagne, Algérie, etc…) que je regroupe à l’occasion d’actions communes, m’accompagnent dans ma recherche artistique. Ces artistes et moi-même sommes la base, la matière et les interprètes des dernières performances / installations créées.

    Au cours de ces dernières années ont vu le jour : ‘Las llamas del vino’, Miss Lola, De la bouche à la babouche, Homme femme prise rapide, etc.

    La chorégraphie ne cesse d’être présente sur mon parcours d’artiste. Cela offre au geste des recherches inédites, un peu comme les infinies possibilités qu’offrent les couleurs en se mélangeant. » V.R.

    http://ruizvalerie.com/spip.php?article50

    http://ruizvalerie.com/spip.php?article51

    Cet «ensemble» qui se réenchante perpétuellement, développe un processus de recherche impliquant d’autres libertés artistiques, d’autres parcours individuels et collectifs. Il fait naître des œuvres qui s’inscrivent dans la cité, au sein d’un territoire à la fois collectif et social et qui intègrent le dialogue comme une part d’elles-mêmes.

    La confrontation du flamenco aux rites et gestes contemporains est un enjeu important pour les projets en cours. Par exemple, l’interprète avec qui nous travaillons actuellement, Cynthia Cano, est une danseuse Flamenca de Murcia (Espagne), véritable performeuse qui n’hésite pas à répondre à de nouvelles formes.

    La cuisine souligne notre quotidien, permet de transcender corps, saveurs et esprit avec pertinence. C’est ce qui s’est confirmé lors de l’action ‘De la bouche à la babouche…‘ avec tous les acteurs du Lycée Hôtelier de Souillac, y compris les serveurs qui ont mis en œuvre en direct la chorégraphie qui leur avait été proposée.

    Ainsi, nous avons débuté une réflexion avec Teddy Cadars, jeune pâtissier qui pratique la pâtisserie artistique (46) et qui a fait ses armes chez Yves Thuriès à Cordes-sur-Ciel (81).

    D’autres artistes intervenant :

    – Franzie Jean-Louis, chanteuse Lyrique (américaine, vit et travaille à Toulouse) ;

    – Léonard GR, jeune artiste performer Diplômé en Arts à Paris VIII ;

    – Luis Miguel, chanteur flamenco de Madrid ;

    – Françoise Le Meur, comédienne de Poitiers ;

    – Pierre Louis Calixte (sociétaire de la Comédie Française), Paris ;

    – Daniel Malavergne, Tubiste, Ales ;

    – Anne Bacher et Alain Imbert, tous les deux danseurs du ballet du Rhin, lui est chorégraphe contemporain, Mende ;

    – (…)

    3.Un dispositif d’actions en direction des publics :

    C’est sous le sujet de ‘La Table’ ‘ Cycle Bio Anthropomorphe Végétarien ‘ dispositif  que Valérie Ruiz conçoit et met en place que nous allons démarrer cette forme pilote qui évoluera par l’expérience de l’action engendrée, nourrit par tout le programme qui inventera des passerelles vers d’autres regards.

    La formation pilote de cette phase de travail élaborée par son orchestration est conçue pour créer un dispositif adéquat et génératif de point de vues divers.

    Si le travail se poursuit sur le terrain avec enthousiasme et convictions… cette aventure humaine est avec vous, nous vous invitons à suivre la déclinaison de ce premier programme et l’évolution de ses dispositifs en revenant régulièrement nous voir sur cette plateforme virtuelle et nous espérons lors de nos événements qui continuent de s’émanciper…   

Laissez un commentaire